string(1) "3"

DOMMAGES-OUVRAGE



Qu'est-ce que l'assurance dommages-ouvrage ?



L'assurance dommages-ouvrage est à souscrire lors de tous travaux de construction, mais également en cas de travaux de rénovation si ceux-là mettent en cause la solidité de la construction ou risquent de la rendre inhabitable.

Cette assurance a vocation à protéger l'assuré contre les désordres qui pourraient survenir, et le mettre en conflit avec le constructeur ou la société de rénovation. Dans ce cas, une double assurance se met en jeu : la garantie « assurance dommages-ouvrage » permet à l'assureur de dédommager son assuré sans recherche de responsabilité de tel ou tel intervenant. ».

L'assuré est donc très rapidement indemnisé. Et l'assureur « dommages ouvrage » cherche ensuite à se faire rembourser auprès de l'assureur responsabilité décennale du constructeur. Et cela prend en général plusieurs années.
Ce double système d'assurance permet donc à un assuré connaissant des problèmes avec son constructeur de maison de ne pas attendre des années avant d'être indemnisé.











Qui doit y souscrire ?


L'assurance dommage doit être souscrite avant le commencement des travaux par le maître d'ouvrage qui peut être :

  • • le promoteur
  • • le propriétaire de la construction
  • • le mandataire
  • • le particulier
  • • l'entreprise
  • • ou le syndicat de copropriété.


Quels risques couvre une assurance dommages-ouvrage particulier ?


Cette assurance a pour objectif de couvrir :

  • • les frais liés aux dommages mettant en péril la sécurité de l'habitation
  • • les dommages mettant en jeu la responsabilité des constructeurs
  • • l'abandon du chantier
  • • les défauts de construction relevant de la garantie décennale.

Grâce à cette police d'assurance, vous êtes indemnisé rapidement. Vous pouvez ainsi financer les réparations avant de savoir les causes et les responsables du dégât et sans attendre les décisions de justice. A l'assureur de se retourner ensuite contre les professionnels mis en cause.

Cependant, cette assurance ne comprend pas :

  • • la couverture des portes et les fenêtres ;
  • • les dégâts causés par l'assuré
  • • l'usure naturelle
  • • les incendies
  • • les catastrophes naturelles.